Le Chaudron Baveur - défis fanfictions
Bienvenue au Chaudron Baveur! Venez faire éclater votre imagination en répondant aux nombreux défis proposés :)

Le Chaudron Baveur - défis fanfictions

Ici pourront venir s'amuser les écrivains en herbe ou bien confirmés qui aimeront relever les défis proposés pour en faire une fiction! Tous les coups sont permis!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ange de la nuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Snapou Black

avatar

Chien
Messages : 308
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 23
Localisation : Dans un entrepôt abandonné

MessageSujet: L'ange de la nuit   Mar 13 Mar - 13:42

L'ange de la nuit
de Brent Weeks
Tome 1 : La voie des ombres


Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.

Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus
accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des
temps.


Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat
de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à
prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son
apprenti.


Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne
vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques,
d’effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est
le plus précieux…

Que dire ... si j'avais pu trouver "Le dernier souffle" dur et sombre par moment mais alors là c'est cent fois pire (et je suis encore loin du compte).
On garde les éternelles intrigues de pouvoirs, de trahisons comme dans Le dernier souffle mais nous ne sommes plus chez les nobles... au contraire.

Dès le début on entre vraiment dans un monde sombre, pauvreté, violence, prostitution, viol, assassinat. Le personnage principaux à grandit dans cet univers, ne connait presque que ça.

Dur par moment. Vraiment. Surtout quand on a le chic pour apprécier les personnages qui en bavent au début (Jarl pour ne pas le citer). La surprise et le doute sont sans cesses au rendez vous, ils sont indissociables de ce livre (ces livres même).

Qui ment ? Quand ment-il ? Qui est ce personnage et quelle est son importance ? Et peut être l'une des plus grande question : va-t-il vivre ou mourir ?

Encore une fois un parallèle avec Le dernier souffle (enfin plutôt une perpendiculaire en l'occurrence ☺) il y a beaucoup (beaucoup beaucoup !) de personnages et plusieurs intrigues qui se passent en même temps. Puisqu'ils sont tous liés les uns aux autres d'une manière ou d'une autre. Cette abondance de personnage donne d'ailleurs parfois du fil à retordre (surtout lorsqu'on en a pas parlé depuis un moment ... ou au début du tome 2) qui est-il déjà ? avec qui est-il ? qu'a-t-il fait ? Mais ça revient vite.

Personne n'est tout blanc. Je doute, par contre, pouvoir dire que "Personne n'est tout noir" parce que ... je dirais quand même que si dans ce livre (a). Ils ont leurs forces et leurs faiblesses. Nous donnent parfois des raisons de les apprécier, de nous attacher à eux... parfois non (mais on s'attache quand même ; ou pas)

Inutile de dire que je me jette sur le tome 2 (puis le tome 3)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snapou-black.kazeo.com/
Snapou Black

avatar

Chien
Messages : 308
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 23
Localisation : Dans un entrepôt abandonné

MessageSujet: Re: L'ange de la nuit   Sam 12 Mai - 18:20

Bon bah du coup je continue mon speech sur L'ange de la nuit hein

L'ange de la nuit : Le choix des ombres
De Brent Weeks.


Le tueur parfait n'a pas de nom, il a plusieurs visages.
Kylar Stern a renoncé à sa vie d'assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l'héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l'invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s'installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier. Mais lorsqu'il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son
identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite fa-mille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami... au risque de tout perdre.



Allez j'avoue ... j'avais trouvé le tome 1 bien noir, cru et cruel : celui ci est limite pire. Non mais vraiment c'est horrible, atroce, affreux, abominable... prenant, fascinant, splendide dans l'horreur.

Ca ne s'est pas amélioré par rapport au premier tome. On appellera un chien un chien, ça : y a pas de doutes. Les personnages, principaux comme secondaires, sont poussés dans leurs pires retranchements : meurtres, viols, cannibalismes. Ils se battent pour leur survie... mais à
un point !

J'avoue que, si je ne pensais pas que tuer/brûler un livre était un acte passible de la plus haute sentence : c'est ce qu'aurait connu ce merveilleux livre ! Quand ? A peu près à chaque
instant... honnêtement.

Le plus frustrant c'est quand il faut arrêter la lecture car "Le ds va commencer" et que (comme par hasard !) ça arrive PILE au moment où il faut pas. Bah oui ... trop facile sinon.
Après je ne nierais pas que : peu importe à quel moment nous sommes... il sera toujours frustrant de devoir mettre entre parenthèse le livre.

Je deviens carrément associable là. Toujours le nez dedans. Aux intercours (de cinq minutes en philo (a)), aux récrés, pendant les heures de perm (génial ! notre DM de maths peut être rendu vendredi prochain : je peux lire demain matin !), en attendant le train le matin, en attendant l'ouverture du CDi ... toujours. Sans cesse. Captivant.

Il y a toujours autant de personnages. Peut être même... trop. En plus parfois ils ont des noms vraiment proches. Des intrigues qui se passent en même temps et des destins coupés et entre-coupés. Quand on pense savoir quelque chose, il n'y a qu'une chose de certaine : on se trompe.

Jarl. Logan. Kylar. Vi. Uly. Mamma K. Le comte Drake. Comment ne pas s'accrocher à eux. Comment ne pas les aimer d'un bout à l'autre de l'histoire. Comment ne pas lancer le livre par terre, le piétiner et sauter dessus en hurlant "GRRRR crèèèève" (alors que, nous sommes
d'accord : ce n'est pas possible) quand l'un de ceux que l'on aimait le plus ... meurt. Et pourtant j'en ai lu des bouquins où de gentils personnages tout à fait fascinant mourraient mais là y a un truc de vraiment plus frustrant.

Et j'aime pas être frustrée. C'est ... (frustrant ?)

J'hésitais déjà entre : commencer le tome 3 lorsque j'aurais fini le tome 2, ou "couper" ma lecture pour relire le tome 1 de Hunger Games. Bah la réponse... je l'aurais au pile ou face hein. Impossible de se décider.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snapou-black.kazeo.com/
Snapou Black

avatar

Chien
Messages : 308
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 23
Localisation : Dans un entrepôt abandonné

MessageSujet: Re: L'ange de la nuit   Sam 12 Mai - 18:22

L'ange de la nuit : Au-delà des ombres
De Brent Weeks.

Le tueur parfait n'a pas de conscience, il a une mission. Cénaria est un royaume brisé où règnent la famine et le désespoir. Il n'est plus défendu que par une armée misérable. Au nord, le nouveau Roi-dieu a un plan. C'est de la pure démence mais, s'il parvient à le
mener à bien, personne ne pourra plus l'arrêter. Pour sauver ses amis, et peut-être même ses ennemis, Kylar doit accomplir l'impossible
: assassiner une déesse. S'il échoue, il condamnera la moitié d'un continent. S'il réussit, il perdra tout ce à quoi il tient.

Suite et fin de l'Ange de la nuit. J'ai sérieusement hésité entre commencer à relire Hunger Games (tome 1) ou le tome 3 de l'Ange de la nuit. Et bah j'aurais même pas tiré à pile ou face. La suite inconnue m'avait appelée (et menacée de mort si je ne répondais pas à son appel
:()

On monte encore un peu plus dans l'horreur. Non non mais si. Même si ça peut sembler moins cru et cruel en fait ça l'est tout autant. On a réponse à presque toutes les questions qu'on avait pu se poser avant et c'est cool (sauf au moment de la fin parce que là on a pas de réponse à "Bah elle est où la suite" et qu'un "Y en a pas" est inenvisageable)

En conclusion : j'aime pas les fins. C'est triste et c'est déprimant.

On retrouve, bien sur, tous les personnages des tomes précédents. Sauf ceux qui auront été tués (et encore... on parle encore pas mal d'eux B-D) Logan, Kylar, Elène, Vi, Mamma K, Dorian ... que du bonheur vraiment hein.

En plus c'est plus trop trop dur à les suivre. On est rôdé maintenant, déjà. Mais ensuite lentement mais surement : leurs destins se mêlent vraiment les uns aux autres pour tous se
rejoindre en un même point.

Tragique point. Tragique tragique tragique.

Une superbe bataille finale contre les Grands Méchants Pas Beaux Khalidoriens qui ne veulent, en fait, même pas se battre contre eux (Le Roi-Dieu Fatum est très ... spécial :D) mais bon ça ils le savent pas donc ils attaquent...

Les héros ne sont pas épargnés. Ils en bavent, ils souffrent, ils meurent ou ils deviennent fous. Et ceux qui survivent doivent faire avec. En fait c'est une fin comme ça qu'il faudrait pour Harry Potter, ça ferait moins "Gros bonbon rose au pays des Bisounours" (en plus c'est nul les bisounours)

Une chose est certaine : je les relirais (en même temps : j'ai pas acheté les trois tomes pour le plaisir de me creuser la tête et me demander où les ranger ; c'était bien pour les relire plus tard).

Lire d'autres livres de Brent Weeks également est dans mes projets futurs (et lui : je sens que je saurais le réaliser =D)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snapou-black.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ange de la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ange de la nuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chaudron Baveur - défis fanfictions  :: Salle commune :: Bibliothèque :: Livres/Sagas-
Sauter vers: